Texte sur NOËL. Auteur ÉLIANE, avec permission de ARZEWEB Céline & Nino.

_

 LE  NOËL  DE  MON  ENFANCE

_

Aujourd’hui, guirlandes lumineuses et sapins annonçant Noël, ornent les artères des villes et des maisons… Les couronnes de houx décorent les portes des habitations… Le compte à rebours des calendriers de l’Avent garnis de douceurs pour les enfants, se vendent par millions… Les crèches se créent dans les églises en même temps que les décorations de tables et les préparations culinaires, dans les magasins spécialisés. L’ambiance de cette période exige un budget qui ne correspond pas du tout au caractère principal de cette fête de la Nativité… Discrétion du «religieux», avec la naissance de Jésus et la fête des enfants… Du «merveilleux», des réunions familiales et de ses bombances.

lire la suite ici :  ….   www.arzeweb.info/documents/elianoel.doc

Bonnes Fêtes de fin d’Année…

Et grosses bises à TOUS !!

Éliane

Je vous signale l’excellentissime site forum ARZEWEB où vous trouverez ce très bon texte avec un peu de nostalgie, mais tout en vérité.

http://lechodarzew.pagesperso-orange.fr/

Vous y rencontrerez NINO un Webmaster comme on n’en fait plus, et c’est dommage.

__________  http://www.arzeweb.com___________

n.d.r. Un très joli texte, qui mériterait des petites sœurs et petits frères. La littérature ce n’est pas une collection de mots, ce sont des choses vraies, racontées par des gens vrais.

ÉLIANE possède un talent authentique. 

Cela se lit, comme du VINCENOT mieux que du  PAGNOL.

___________________________

_

Souvenirs personnel de Noël et de grandes familles en dehors de la Métropole, l’émondage des fruits secs, réservé aux jeunes, pour qu’ensuite les femmes fassent les gâteaux secs eux aussi mais certains farcis avec des figues, du sucre et des noix, arômatisés au zeste d’Orange. Noirot, les extraits Noirot, qui continuent d’exister, voire sur Web ANTÉSITE, un autre produit mais plus pour les périodes d’été, Donc Noirot, avait son heure de gloire, pendant les vacances de Noël, il fallait préparer le sirop de sucre et si il s’agissait d’un digestif ou d’une liqueur il fallait colorer le sirop, en jaune avec du colorant alimentaire Jaune, pas trop et pour du vert rajouter du Bleu de Méthylène.  Dans le sirop coloré et froid on ajoutait l’Extrait choisit, et ensuite de l’Alcool à 90° GL, degrés GAY LUSSAC, soit pureté à 90%. Mais surtout fallait pas oublier de rajouter de l’eau, pour ramener tout cela dans d’honnêtes proportions, 45°GL.

Dans un monde ou chacun se veut encore plus anonyme et plus amnésique, que son voisin, je rappellerai, que distiller son alcool à usage personnel est conforme aux lois et aux usages de nombre de pays de la zone « € » Espagne, Portugal, Italie…  Ce n’est pas interdit non plus, par les fumeux droits de l’ OUMM. Les Européens n’ont attendu personne pour conserver différemment les fruits, qui venaient en fin de vie en les transformant en ESPRIT !  Une autre façon de conserver les fruits était de les confire. Je trouve Inadmissible les précautions, qui nous sont serinées à longueur de journée contre le vin et l’alcool, alors que le cannabis, si vous aimez pas cela et allez dans des administrations, juste avant la fermeture, vous pourriez être surpris et submergé par des vagues d’arômes de goudrons cannabiques, à vomir.

Dites moi, quelles sont vos priorités et je vous laisserai entrer dans la cité.

S. CARVAJAL

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.