Rencontres du cinéma Russe proposées par le Ciné-club LE MIROIR.

MARSEILLE  CINÉMA  RUSSE

la plaquette :

4_1_3

pages_2_3

Rencontres du cinéma russe proposées par notre Ciné-club LE MIROIR. Ces rencontres, qui auront lieu à la Maison de la Région la semaine prochaine du jeudi 5 au samedi 7 juin, seront sous le signe de l’attraction du Cosmos. 

Jeudi 5 juin

18h             KAIROS (КАЙРОС) – Vernissage en présence du peintre Sergueï Samorodov – exposition du 5 au 10 juin

 

  

L’exposition « KAIROS » est une nouvelle collection du peintre Sergueï Samorodov.

« Je crois que je suis un extra terrestre comme tous les autres. Je suis venu à Marseille par deux parallèles qui ne se croisent jamais. C’était un immense pays d’amazones qui se perdait dans le ciel. Pourquoi suis je venu au bord du cinquième océan ? Peut être pour devenir son égal ?… Je sais que je veux rester pour me comprendre, j’en ai besoin… » Mr. Sergueï Samorodov. Sergueï Samorodov a fait ses premiers pas à l’Académie de Sibérie à Krasnoïarsk. Depuis 25 ans il expose partout dans le monde et dans de nombreuses galeries en Provence.

 

 

19h30         LES PREMIERS SUR LA LUNE (Первые на луне) – Docu fiction d’Alexeï Fedortchenko en présence du producteur Dmitri Vorobiov –  Production 29 FEVRIER 

 

Russie, 2005, 75 mn, prix du meilleur premier film au festival de Venise

Avec : Victoria Ilinskaia, Anatoli Otradnov, Grigori Vlassov

C’est une reconstitution d’évènements censés avoir eu lieu en 1938 : les premiers essais de cosmonautes russes sur la lune.

 En 1938, l’URSS aurait été la première nation à envoyer un vaisseau spatial sur la lune. S’appuyant sur une minutieuse recherche d’images d’archives et sur une enquête journalistique qui nous mène sur les lieux de ces événements ignorés de l’histoire, le film nous fait découvrir l’héroïsme de ces hommes et femmes qui ont participé à ce projet durant les pires années du stalinisme.

Alekseï Fedortchenko producteur, scénariste et réalisateur. Pour le scénario de son premier film de fiction Les Premiers sur la Lune, il a mis un sujet science fiction sous la forme d’un documentaire en utilisant des anciennes cameras et des techniques de vieillissement du matériel. Son film « Le dernier voyage de Tanya » a reçu le prix FIPRESSI à la 67ème Mostra de Venise.

 
Vendredi 6 juin    

19h30         EN CHEMIN (дорога на) de Taïsa igoumentseva

Russie, 2011, 32 mn, Premier prix de la Cinéfondation au festival de Cannes 2012

Avec : Sergey Abroskin, Anna Rud, Sergay Podkolzin, Vladimir Gorislavets

Sergueï est un jeune homme effacé, vendeur dans un magasin toujours vide, et il loue une chambre dans l’appartement d’un retraité qui l’agace. Généralement très poli et imperturbable, Sergueï endosse son plus beau costume et se rend chaque soir à la tombée de la nuit au pied d’un immeuble pour crier aux habitants du voisinage les pires insultes qui lui viennent à l’esprit. Pourtant, Sergueï fait connaissance avec une collègue de travail, Lisa, qui lui plaît. Mais osera-t-il l’emmener dans ses virées nocturnes ?

 

20h         GAGARINLAND (ГАГАРИНЛЕНД) de Vladimir Kozlov

France, 2011, 85 mn, documentaire, meilleur film du festival international « Artdocfest » à Moscou

Le village de Klouchino, dans la région de Smolensk, en Russie, fut renommé Gagarine en l’honneur du premier homme dans l’espace, natif du lieu.
 Gagarine, petite ville de la Russie profonde, fut baptisée ainsi en mémoire du plus célèbre de ses enfants : Youri Gagarine, le premier homme dans l’espace. Tout, à Gagarine, rappelle le souvenir de l’homme qui transforma un pays ruiné au lendemain de la Seconde Guerre mondiale en une super-puissance capable de défier les Etats-Unis sur le terrain de la conquête spatiale.

Samedi 7 juin    

18h         LA VISION RUSSE DU COSMOS  – Conférence de Gérard Conio

 

Le vol de Gagarine, le 12 avril 1961, n’a pas été seulement un exploit technique. Même si cette première sortie d’un homme dans l’espace cosmique avait été préparée pendant quatre années par des lancements de spoutniks et par un demi-siècle de recherches théoriques, cette victoire de la science soviétique ne signifiait pas, comme on le crut alors,  la supériorité du communisme sur le capitalisme. Au-delà des identités nationales et des idéologies politiques, cet accomplissement d’un vieux rêve de l’humanité s’inscrivait  dans une tradition et on ne saurait l’isoler de « l’attraction de l’espace » inhérente à la vision russe du monde… L’utopie cosmique n’est pas seulement issue d’un rêve d’ailleurs, elle émane des strates profondes de la culture populaire.

 

Gérard Conio, professeur émérite à l’Université Nancy-2, directeur de collections aux éditions l’Age d’homme (« Classiques slaves », « Cahiers des avant-gardes »). Traducteur et écrivain. Principaux ouvrages publiés aux Editions l’Age d’homme : L’Art contre les masses (Esthétiques et idéologies de la modernité) en 2003,  Les avant-gardes entre métaphysique et histoire (Entretiens avec Philippe Sers) en 2002

 

19h30         SOLARIS (СОЛЯРИС) d’andreï Tarkovski

URSS, 1972, 169 mn, Grand Prix Spécial du jury au festival de Cannes de 1986

 

La planète Solaris, recouverte d’un océan, a longtemps intrigué les chercheurs qui y ont installé une station. Faute de résultats concluants, le docteur Kris Kelvin, un homme bouleversé par le suicide de sa femme, y est envoyé afin de définir s’il faut fermer la station ou non. Sur place, il découvre l’équipe du laboratoire spatial pris par une folie à laquelle il risque de succomber lui-même.

 

à la Maison de la Région – 61, La Canebière 13001 Marseille (métro Noailles)

Venir à la Maison de la Région (plan)  

Les projections du Ciné-Club seront suivies d’un verre offert par notre association après le film.

Notre Ciné-club est en entrée libre, ouvert à tous, soyez les bienvenus !

Luc Thauvin

Responsable du ciné-club Le Miroir

211 rue Pierre Doize 13010 Marseille

Tel : 04 91 74 75 19

 

Comment se rendre à La Maison de la Région ?

Accès: tramway (ligne 2, station Belsunce-Alcazar), Metro (ligne 2, station Noailles)

Métro : Noailles (M2), Vieux-Port Hôtel de ville (M1)
Tram : Ligne 2 station Belsunce-Alcazar), Ligne 1 Noailles

Bus : Canebière-bourse (lignes 21, 31, 32, 57, 61, 70, 80, 89, 97), Canebière-Garibaldi (ligne 81)
Train : gare SNCF Saint-Charles
Parkings : Saint-Charles et Centre Bourse

 

Pour les adhérents du ciné club LE MIROIR, vous trouverez ici toutes les infos concernant notre fédération : http://lafccm.org/index.php/cine-clubs/cine-club-membres.html

La carte d’adhérent vous donne droit à des tarifs préférentiels pour les séances des 29 ciné-clubs et du circuit itinérant cine-languedoc adhérents à la FCCM, la liste se trouve sur le site internet de la fédération. Elle donne droit aussi à une réduction de 10 euros  sur le pass de la Rencontre cinématographique de Pézenas et sert d’invitation gratuite à la soirée inaugurale.

Se désabonner


Service gratuit pour nos lecteurs


 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.