PARADOXES….SEXODARAP

Supposons, vous avez un véhicule comme dans l’ancien temps, d’avant l’ingénieur RENAULT, une seule vitesse, en marche avant.

De temps à autre, vous souhaiteriez avoir aussi la possibilité, d’une marche arrière, au lieu d’arrêter le moteur et pousser l’auto en marche arrière, ce serait bien, ce serait moins pénible.

Grâce à monsieur Renault, il existe une boite à vitesse manuelle avec plusieurs rapports en marche avant et une seule vitesse en marche arrière.

En marche avant vous pouvez envisager, un parcours montagnard en premier et second rapport, envisager de courir sur une plaine en faisant jouer les rapports supérieurs.

Dans la vie des états, il y a les économistes, et les soit disant « économistes », comme financiers, tradeurs, banquiers, gens d’argent.

Ces gens, EUX connaissent un seul rapport, en marche avant et un seul rapport en marche arrière.

Le moteur tourne et l’état par ses prélèvements; taxes, impôts, tva, appuie sur le frein, prélève des forces sur le moteur, empêchant le véhicule d’avancer au maximum potentiel pour la seule vitesse.

Sur le plat en plaine, c’est pas trop grave, le véhicule va moins vite, qu il ne devrait.

C’est pas trop grave quand le moteur, tournant, l’auto de l’état avance et tracte tout le monde.

Injectez des banques commerciales dans ce système, pour elles, vivre c ‘est aussi empêcher le moteur d’aller trop vite et empêcher l’auto d’accélérer, ils appuient sur le frein, ils prélèvent des forces sur le système.

Voilà, un moment la force sur le frein est si importante, que le moteur cale.

PLUS PERSONNE, N’AVANCE

C’EST LA CRISE.

Là viennent les gens, qui pensent, qu’en inversant le mouvement on obtiendra des effets inverses….

Le moteur est relancè et cette fois ci on ira en marche arrière, l ‘état prendra sa part et les banques elles aussi, comme tout à l heure… mais cette fois ci, en écrasant les gens, qu’on devait tracter.

Cette marche arrière, c’est LA GUERRE.

Plutôt que d’inventer, la boite à rapports multiples, et éviter de trop prélever sur les flux, c’est à dire s’empêcher d’appuyer sur le frein, nos chefs préfèrent les guerres.

ILS RESTENT, CHEFS, LES DEUX PIEDS SUR LE FREIN.

IDIOT, N’EST CE PAS ?

IL RESTE UNE ALTERNATIVE HISTORIQUE, HONNÊTE ET ASSEZ FACILE, C’EST LE RETOUR AU PLEIN EMPLOI ET UN SALAIRE VRAI, GARANTISSANT LA SÉCURITÉ, LA SIENNE , CELLE  DE SA FAMILLE ET DE TOUTE LA SOCIÉTÉ….

É VO LU TIO NNAI RE

S. CARVAJAL

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.