TOGO, et ailleurs, il y a plus de trente ans …Mise à jour, 23 Avril 2017.

COMPÉTENCES SANS EXPÉRIENCES, ÉGALE RUINE.









Mise à jour, voir fin de l’article













Bien, il arrive dans la vie, que les gens, que l’on vous présente n’aient pas réellement, voire pas du tout le nom patronymique, qui vous est annoncè.

Oui, ON, fait cela pour la sécurité, mais en général, je me fiche de ON, et fais mes affaires, il m’est arrivé de servir de poisson pilote à quelques gens, dont ON, avait caché l’identité et j’ai aidé ces gens à comprendre le métier, qu’ils ou elles ne pratiqueraient JAMAIS, vu que leurs positions serait derrière un bureau dans des grands bâtiments surchauffés et aussi climatisés.

1981 – 1982

2017 le 23 Avril

La personne présentée à moi de façon fortuite est une étudiante, avec un bon bagage en Français, elle est ici pour apprendre l’horticulture, bien.

Assez vite, je comprends, qu’ils s’agit d’une personne protégée, et que l’endroit où je suis en formation comprends quelques dizaines d’autres personnes protégées, mais ce ne sont pas mes affaires.

Puis un jour, au fil de la conversation, avec l’étudiante, celle ci dit, finalement vous les européens, vous avez peu gloire à tirer de votre travail : vous avez le climat et les végétaux, qui vont avec.

Souvent, qui vient de loin, ignore que l’Europe possède des climats et des terroirs et que ceux ci fûrent façonnés (même les climats, voir un sujet plus ancien) et que les variétés végétales furent adaptées, avec des techniques, à tous les stades.

Contrairement à certains pays chauds, il ne suffit pas du tout d’attendre, que le fruit mûr chute à terre pour ramasser un fruit au maximum de sa saveur…. Non en Europe, on prépare un fruit deux ou trois ans plus tôt, en prenant soin de soigner les arbres et en sachant, que le climat peut ruiner une récolte en moins de cinq minutes, plus le fait qu’une excellente récolte est juste un signe, que la récolte suivante sera médiocre, et qu’il faudra redoubler de vigilance, si nous voulons néanmoins profiter de la récolte médiocre.  Plus d’attentions, plus de travail et moins de profits….

Je rappelle à nos amis lecteurs, qu’ici il y a une récolte par an, ce qui n’est pas le cas ailleurs.

Donc j’explique à l’étudiante, que beaucoup est dût au travail et aux techniques.

L’étudiante est originaire du TOGO, elle me dit, qu’ils LES TOGOLAIS, ne peuvent pas cultiver les solanacées (piments, Poivrons, tomates, etc), chose qui ne m’étonne pas, ayant étudié la chose, au point de vue technique matérielle et au point de vue variétal. Il est des choses, qu’on étudie, en pensant, que cela peut être une poire pour la soif . ;o)

L’approche était biaisée mais semblait sincère.

J’explique à l’étudiante, qui n’a aucun bagage technique, ni scientifique, que dans son pays, pour obtenir ce genre de récoltes, il y a trois éléments qu’il faut contrôler, l’ensoleillement (l’ombrage), le taux d’Humidité, et la sélection des variétés, je passe sous silence, le fait qu’il faut aussi avoir les bonnes pratiques.

J’explique qu’il est difficile de contrôler tout cela, sauf si l’exploitant construit des serres tunnel ou autres, ombragées, avec des ventilateurs chargés de refouler l’air des serres et de condenser l’humidité. En réduisant le taux d’humidité dans les serres, par ce moyen technique, en apportant de l’ombre, il est possible d ‘éviter le coulure des fleurs, il y aura pollinisation et fruits. J’ajoutais que les récoltes devaient être envisagées grandes car dix pour cent de pertes était une chose possible, mais comme la période de récolte des Poivrons, Piments , Tomates, aubergines, et aussi Courgettes, etc au TOGO c’était toute l’année, la perte était finalement pas d’une si grande importance.

Mais comme j’ai livré une bonne partie d’un dossier, qui m’appartenait, je n’ai pas parlé des sols, de l’eau, du contrôle de l’eau en qualité, ni de ma longue recherche des variétés, que j’ai faite afin justement d’avoir un bon dossier, sur le sujet, sait on jamais, je ne livrai qu’une partie des informations. Je pensais et j’ai dit à l’étudiante, dans le cas où vous passez à l’exécution j’ai des améliorations à proposer.

Mais voilà, il est bien des gens, qui en vous écoutant, vous font l’honneur de mettre le son de leur voix intérieure sur la votre et vos explications, sont seulement le résultat étrange de leurs incompétences et de cette MAGIE…

Bien, passe le temps, l’étudiante, n’a pas bronché, j’ai eut droit à une plaisanterie, et je n’ai plus rien sut.

Passe un peu plus de temps et j’apprends que l’étudiante est rentrée chez elle au TOGO, et j’apprends de façon officielle, cette fois ci, que cette dame est de la famille du potentat, ce qui me paraissait déjà évident et depuis longtemps, j’appris ensuite que le TOGO, était devenu le premier pays d’Afrique à assurer seul sa subsistance, son autonomie alimentaire.

J’ai pris note, que mon plan et mes idées techniques étaient reprises, et que finalement j’avais été trop naïf, en effet ; les gens de pouvoirs sont si subtiles….et si oublieux ;o)

Passe un peu plus de temps et j’apprends que le TOGO est envahi par les populations riveraines, et est finalement submergé par celles ci, l’autonomie alimentaire du TOGO est une chose finie…

Croyez, que j’en ai pas ressenti le moindre plaisir, mais comme disent les philosophes hableurs : c’est la vie.

L’Homme Blanc, à toutes les chances ! disait elle.

OUI, FORCEMENT !

C’EST POUR CELA, QUE LUI VOLER UN PEU DE CHANCE, N’A AUCUNE IMPORTANCE…

IL NE S’AGIT JAMAIS DE TRAVAIL, D’ÉTUDES, DE RECHERCHES, DE COMPÉTENCES ET D’EXPÉRIENCES, NON JUSTE DE LA CHANCE.

PRENDRE LA CHANCE DE QUELQU’UN, N’EST PAS UN DÉLIT.

L’HOMME BLANC A TOUTES LES CHANCES….

AINSI CONTINUE L’AFRIQUE!

ACCESSOIREMENT, VOILA, COMMENT AVEC QUELQUES TECHNIQUES ET DU TRAVAIL, UN TOUT PETIT PAYS D’AFRIQUE ÉQUATORIALE, A ASSURÉ SON AUTARCIE ALIMENTAIRE.

S. CARVAJAL

Si vous pensez, qu’il s’agit ici, d’une œuvre de fiction, c’est que vous avez divorcè de la vérité il y a longtemps, plus de trente ans, mais je donne pas de nom, mais un prénom : ANATHÉ, joli prénom de la dame, l’étudiante.

Mise à jour

Anathé, « près de Dieu », pas forcément le Vrai Dieu.

Tu ne voleras pas!

Le mensonge conduit  au vol, le vol conduit à tous les délits…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.