MARRE ! MARRE, QU’ON SE PAYE MA TÊTE !

JE  ME  PAYE  UNE  AUTRE  TÊTE .



 

Et ceci, la suite la recette de monsieur Georgin .


 


N’oubliez pas, l’assaisonnement c’est suivant votre goût, il y a la sauge, le laurier, le thym, le girofle, le genièvre, etc.. mais toujours un bon vin blanc. Ceci si vous ne disposez pas d’épices déjà préparées.

Écoutez le chef, cuire des viandes au vin, préférez toujours un vin acide, pour les chairs et aussi pour le parfum ( par exemple coq au vin, du vin acide, le Clos de Vougeot, c’est pas pour le coq, n’ouvrez pas un Clos de Vougeot pour le coq, envoyez moi la bouteille ;o) et donnez du passetoutgrain ou du gamay au coq ).

Pensez que les pieds et queue de porc peuvent aussi servir, cela fera plus de gélatine, la gélatine se conserve et peut aromatiser, un rôti avec des salsifis, par exemple, (le salsifis est goûteux, certes, il est meilleur aromatisè ), et mieux encore cela peut être une étape avant flambage.


http://gastronomieguildemetiers.wordpress.com/

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.