UN COQ AU VIN.

Ce qui s’en approche le plus.


Remanié 30 décembre 2015

Toues mes excuses aux personnes, qui ont suivi les vidéo, je me suis trompé, je pensais reconnaitre, mais non.

Cependant je met la recette, plus bas, mais pas en vidéo.

 


 

FRANCE !

TA  GASTRONOMIE  FOUT  LE  CAMP !


Je cherchais une bonne vidéo pour le coq au vin, car les quatre vidéos que j’avais mis sous GastronomieGuildedesMétiers avaient été retirées et sont introuvables.

Et je n’ai trouvé, que des dizaines d’interprétations.

_____________________________

Il ne faut pas confondre une Œuvre d’Art avec des interprétations.

 



LE COQ AU VIN, EST ISSU DE LA SYNTHÈSE, DU SAVOIR FAIRE ET DE PRODUITS DE QUALITÉ.


ÔTEZ UN DES DEUX TERMES, ET VOUS N’AUREZ RIEN DE BON.



 

J’ai pas changé d’avis depuis ceci :
https://gastronomieguildemetiers.wordpress.com/2013/01/13/coq-au-vin-une-presque-bonne-recette-a-almoste-good-coq-au-vin-recipe/

D’abord une chose, le Gevrey Chambertin c’est pour les Humains.

Inutile de mettre le Gevrey Chambertin, comme vin de marinade, cela n’apportera rien au goût et si le coq est gros, une seule bouteille ne suffira pas.

Il ne s’agit pas d’économiser de l’argent.


Il s’agit d’accommoder un coq, soit le champion Galactique, catégorie Testostérones.

Ne confondez pas sécurité sanitaire et volonté de paraître.


Pour le coq, si vous êtes Bourguignon, prenez du Passetoutgrain et même vous pourrez ajouter une bouteille de Gamay, pour la couleur pourpre de la marinade.

Si vous n’avez pas connu, dites vous que le NOAH était un super vin des campagnes, pour ce genre de recettes, mais c’était une autre époque.


Avec la marinade on jette presque l’intégralité de la marinade, on en garde qu’un peu 150 mL,  et on cuisine avec du vin neuf un peu mieux que le passetoutgrain et le gamay, on ira chercher un vin de la côte chalonnaise, ou plus haut, beaune, un bon vin, pas un très bon vin.

Cela ne sert de rien de gaspiller un très bon vin à ce stade, garder le pour déguster, le coq.

On flambe le coq après l’avoir fait dorer, ce qui est préférable,  ou en toute fin de cuisson.


LA RECETTE

Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson : 2 heure et plus suivant le poids

Ingrédients (pour 8 – 10 personnes) :

– 1 coq c’est au moins 4 kg vide, coupé en morceaux
– 2 « A » bouteilles de vin rouge acide : Passetoutgrain seul ou avec  du Gamay

– 1 « B » bouteille de bon vin de bourgogne, pour la cuisson du coq, au choix Mercurey rouge, Beaune,

– 250 g de lardons

– (OPTION 100 gr de lardons fumés en allumettes )
– 250 g de champignons de Paris
– 1 oignon émincé

– 2 gousses d’ail écrasées
– 2 carottes coupées en rondelles
– 1 bouquet garni

– 3 clous de girofle

– 2 grains de genièvre
– 1 cuillère à soupe de grains de poivre
– 50 cl de fond de veau
– 5 cl de cognac
– 3 cuillères à soupe d’huile
– 1 cuillère à soupe bombée de farine
– sel, poivre

Préparation de la recette :

24 heures avant :

mettez le coq à mariner vins « A »: placez-le dans un grand saladier avec le bouquet garni, les clous de girofles, les grains de genièvre, l’oignon et les carottes.

Versez le vin sur le coq, couvrez, réserver au frais 24 Heures, c’est un coq, pas un poulet

Le jour même : égouttez les morceaux de coq et les légumes, épongez-les bien avec du papier absorbant.
Filtrez la marinade, réservez les légumes, jetez la presque totalité du vin de la marinade, gardez 150mL (option Sauvage),  le vin de la marinade est là pour ôter les hormones et autres traces, qui ne sont pas comestibles.

Faites chauffez l’huile dans une cocotte, jetez-y les morceaux de coq et laissez-les bien dorer sur toutes les faces. Quand c’est doré, vous pouvez flamber à ce moment.
Retirez la cocotte du feu quand les morceaux de coq sont dorés, reservez le coq.

Faites dorer le lard  avec le beurre dans une autre cocotte, ajoutez les lardon fumès.

Ajoutez l’ail,le thym, le laurier, les petits oignons et les carottes. Laissez cuire quelques minutes.

Remettez les morceaux de coq dans la cocotte.

Mouillez le tout avec une petite partie du vin de la marinade, ajoutez le la bouteille de bon bourgogne,  ajoutez le fond de veau, les 150mL de marinade si vous y tenez, salez et poivrez.

Laissez mijoter pendant 40 minutes. Saupoudrez le tout de farine, remuez pour bien enrober les légumes.

Laissez mijoter 2 h à 2 h 30 à feu doux.

Émincez les champignons. Faites-les dorer dans une poêle avec les lardons pendant environ 5-10 minutes. Rajoutez-les dans la cocotte 15 minutes avant de servir. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement.

Vous avez pris soin de préparer des croutons de pain frits dans de l’huile.

BONNES FÊTES.


S. CARVAJAL


Allez y vous trouverez diverses choses, appétissantes et abordables.

Des recettes pour cette période de fêtes.

D’autres recettes moins festives, à ne pas négliger.

http://gastronomieguildemetiers.wordpress.com/

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.