IL N’Y AURAIT PLUS D’EAU, SUR LA PLANÉTE EAU !

 

ENCORE  DES  RUMEURS  IDIOTES !


Il y a des zones peuplées où l’eau potable est rare.

Mais que faire ?


Chaque pays est souverain.

Personne ne vas aller leur dire : Voulez vous plus d’EAU POTABLE ?

Là où, cela se corse, c’est quand les pays, qui sont sensés manquer d’eau ont un littoral maritime, une basse latitude sur l’équateur,  des températures élevées au sol,  un énorme arrière pays, et parfois même des gisements de pétrole.

Là on se demande, si le mot acqueduc est connu ou pas?

Un acqueduc est un canal souterrain ou aérien destiné à capter et à conduire l’eau d’un lieu à un autre.

Un ouvrage destiné à l’adduction d’eau pour la consommation d’une ville.

IL N’EXISTE PAS DE CIVILISATION SI L’EAU N’EST PAS D’UN ACCÈS FACILE ET GRATUIT, OU PRESQUE.

Sans accès à l’eau, toute concentration humaine devient un camp de concentration.

Et finalement cela expliquerait bien des choses.



Vous me direz les acqueducs ne suffiront pas!

C’était bien dans le passè!

Maintenant il faut de l’eau potable ou industrielle ( agricole) et les eaux potables sont rares.

En plus il faut  alimenter les acqueducs, il faut forcer l’eau rendue propre, dans les canalisations !

Je répondrai : OUI !

Cela à un prix !

Êtes vous intéressé ?

Car cela se calcule, se mesure, et se construit, mais jamais sans contrat et jamais sans argent.

________________________________

Supposons un pays avec un besoin net estimé à 2 milliards de mères cube d’eau et qui soit un pays tropical avec littoral maritime, pomper de l’eau de mer ne sert pas qu’à fabriquer de l’eau potable, c’est en fait le début d’une longue chaîne d’activités, pisciculture, hydroponie, et vers une Enginieerie de l’eau.

Une fois pompée et traitée l’eau ne sera pas rendue à la nature, et devra entrer dans divers cycles, dont le cycle stockage.

Pomper, déplacer, irriguer, distribuer cela prendra beaucoup de puissance, mais le processus de potabilisation lui peut coûter très peu cher.

La puissance est chose facile à utiliser en pays chaud et si en plus il y a du pétrole et des centrales thermiques, l’investissement coûtera, mais cet investissement s’amortira très vite en moins d’une décennie.

Souvenez vous : pisciculture, hydroponie, il est possible d’envisager culture de riz, et même sous l’équateur il sera possible de produire des végétaux de tous types, malgré les limitations actuelles, fixer des sols, implanter des forêts, tout cela est Politique, dans le bon sens du terme :

LA GESTION DE LA CITÉ.

Ici une vidéo un produit pour PME, il s’agit de montrer un processus simple.

Pour des très grands volumes, acheter un tel appareil en grand nombre, serait un investissement hasardeux, pas adapté à de grands volumes, chers, et coûteux en entretien.

Il faut du sur mesure, et il faut repenser la forme et les fonctions cela fera baisser la dépense par mètre cube filtré et le coût unitaire des filtres.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.