U.S.A. LE PLONGEON ! mise à jour car actualitès

MAIS  NOUS,  PAREILLEMENT !


 

U. S. A.

Hausse des dépenses de santé de 5%.

Hausse des dépenses dans les restaurants 5%.

Chûte de la consommation de carburants de 22%.


 

La baisse des pouvoirs d’achat obligeant à la re allocation des ressources.

Les U.S.A. s’enfoncent dans le marasme.


Une espoir, rien n’est vraiment perdu pour nous, car nous les dépasserons très vite, assurément,  nous mettons les bouchées double en co délocalisant, le reste de notre industrie, à marche forcée.


IMPASSIBLE, PAS FRANÇAIS !




 

Tenez, un signe.

OPTFIBER

 


 

France, chûte de l’euro vis à vis du dollar, baisse de 2% en 48 heures, dut essentiellement à la hausse du dollar ( qui voit sa parité augmenter, juste avant de disparaître et être remplacè … par un nouveau dollar  ) mais cela rend en France, le pétrole plus cher et les services encore… et la T.V.A. .

PAS BON!

CAC 40 en baisse avec déjà dépensè le quart du budget quotidien pour maintenir les cours, à 12 heures, 1,1 Milliard d’euros, c’est le volume balancè par les banques et la B.C.E. pour enrayé la chute des indices.

Ceci est le point à 13 heures !


17 H

FUSION DES BOURSES DE GERMANIE ET BRITANISTAN.

Les groupes boursiers britannique et allemand discutent d’un rapprochement. Le London Stock Exchange (LSE) a en effet annoncé mardi 23 février l’existence de négociations détaillées avec Deutsche Börse en vue d’une fusion entre égaux entre les deux opérateurs.

Cette fusion se ferait intégralement par un échange de titres avec création d’une holding, a précisé LSE. Sur la base du ratio d’échange, les actionnaires de Deutsche Börse auraient 54,4% de la nouvelle structure et ceux du LSE 45,6%. Chaque actionnaire du LSE recevrait 0,4421 action nouvelle par titre détenu et chaque actionnaire Deutsche Börse une action nouvelle par titre détenu.

Effet d’annonce, qui se traduit par : le LSE prend 16% en Bourse.

En termes clairs : des tas de particuliers porteurs d’actions viennent de se faire tondre !


18 H

3 100 Milliards balancés, pour permettre au CAC 40 de ne pas chûter trop vite.


Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.