EXPÉRIENCE SANS CONSCIENCE. * précisions ajoutèes

LE  MONDE  INDUSTRIEL,  CE N’EST  PAS  UNE  AUTOMOBILE.


Une explosion s’est produite, mercredi 4 mai, au niveau de l’un des hauts-fourneaux du site ArcelorMittal de Dunkerque, basé à Grande-Synthe (Nord). Le haut-fourneau était en phase de redémarrage. Selon les premières informations, l’incident n’a pas fait de victime.


http://www.usinenouvelle.com/article/explosion-a-l-usine-arcelormittal-de-grande-synthe.N389852

Il y a longtemps existaient des usines de raffinage de l’étain et du zinc, ici en France, dans le nord de la France.


Il y avait dans le monde d’avant, un contremaître provenant du monde technique avec un diplôme technique, puis ce fût la mode du commercial et du comptable, débarquè le technicien on mit en place une structure avec un comptable commandant les équipes techniques sur le site d’exploitation.

Ce site fût arrêté et puis il fut mis en chauffe et il y a eut explosion, mais sans perte humaine.

Détruit le haut fourneau, le comptable, reçut le nouveau haut fourneau reconstruit, c’est à dire remplaça le contremaître, qui lui fut envoyé chercher la clef du champ de tir. Le comptable, nouvellement promut contremaître décida de mettre le feu au haut fourneau, de suite, il y eut des signes de non fonctionnement, et quelqu’un décida d’envoyer un ouvrier au casse pipe. Un ouvrier fut envoyé ( un acte délictueux ?) pour vérifier le four sur place, il périt englouti par la coulée métallique.

Comme dans toute structure un métier, c’est d’abord une responsabilité et celle ci s’appuyait sur la qualification. Un comptable, le meilleur des comptable n’est pas ne sera jamais un technicien supérieur en conduite de process. En toute légalité, l’ordre du comptable ayant entrainé la mort d’un opérateur, par non connaissance des processus, est un acte délictueux, sinon criminel…

Dans l’industrie, il faut travailler quand l’unité est arrêtée, cela s’appelle maintenance, ensuite, il y a la préparation au démarrage, une fois vérifié chaque pompe,, transporteur, etc, et que chacun des ces engins est au maximum de son potentiel et en état de marche, alors on prépare le démarrage, et c’est encore un processus, une fois démarrer il faut monter en puissance et il s’agit là de divers processus, et sur accident, encore divers processus, et l’arrêt est encore est un ensemble de processus.

Tous ces niveaux, demandent des compétences, et ces compétences ne sont plus payées, et cela se voit explosion d’un haut fourneau au démarrage.

Cela veut dire, comprendre les processus chimiques, les processus physiques, mécaniques, électriques etc..

Il n’est pas possible de travailler dans la production industrielle en faisant l’impasse sur ces compétences.

Des gens aux commandes, veulent les bénéfices du monde industriel et ne pas investir dans l’enseignement et dans la sécurité.


Deux exemples récents :

La centrale où le générateur de 460 Tonnes,  qui tombe de 22 mètres, pendant un déplacement, et cette explosion dans un haut fourneau au moment de son démarrage.


S. CARVAJAL

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.