L’EUROPE DE BRUXELLES, PAS MÊME MORTE.

CADUQUE.


Moscou et Pékin développent un nouvel avion de ligne doté d’une grande autonomie de vol. Selon les fabricants, l’appareil rivaliserait avec les transporteurs aériens occidentaux Boeing et Airbus.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201608271027484608-chine-russie-avion/




Sommes nous surpris le consortium Airbus, EADS, issu des travaux Français en aéronautique civile; sud aviation etc…, a vendu les technologies d’airbus à qui les demandaient.
D’ailleurs voici ce que dit Wikipedia
La conception des appareils Airbus est partagée entre quatre sites principaux, souvent liés à une usine de production, situés en Allemagne, Espagne, France et Royaume-Uni mais s’appuie également sur plusieurs sites régionaux basés aux États-Unis, en Chine, en Inde et en Russie.

Il est juste temps de reprendre la direction d’une aéronautique civile Française ou une coopération équilibrèe avec un ou deux partenaires maximum, mais en gardant maîtrise d’oeuvre et d’ouvrage en plus de 70% des parts sociales.

Indispensable pour re apprendre à maitriser des techniques, offrir des emplois et des formations.

__________________________________________

Rappelons que Comac sera bientôt un concurrent sérieux de Boeing et Airbus sur le marché des monocouloirs de plus de 150 places avec le lancement du C919 (400 commandes à ce jour) fin 2015 (soit avec un an de retard sur le lancement programmé initialement cet été 2014). Une première livraison est attendue probablement à partir du deuxième semestre 2016.

Premier volet ce cette alliance,  de Bombardier et le C-919 de Comac, le Cseries.  Ces deux appareils moyens courriers ambitionnent de casser le duopole d’Airbus et de Boeing en prenant des parts de marché aux A320 et B737. «Nous allons partager nos idées et techniques en matière de marketing, de service à la clientèle, de fabrication afin de bâtir une stratégie commune qui permette à chacun des deux avionneurs de se développer tout à la fois sur les marchés matures et émergents», explique le canadien. Bombardier apportera à Comac son expertise en matière de développement de stations de services et de maintenance auprès des compagnies aériennes dans le monde. Un réseau qui manque à Comac, nouveau venu sur la scène aéronautique alors que Bombardier est co-leader mondial des avions régionaux aux côtés du brésilien Embraer et occupe de fortes positions dans l’aviation d’affaires


S. CARVAJAL
Management Stratégique Industriel & Innovations.
____________________________
Brève Libre : Dernière minute, cela va beaucoup mieux  ;o((
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.