EAU DOUCE DEPUIS L’EAU DE MER.

PAYS  AVEC  LITTORAUX  MARITIMES,  ET  PEU  D’EAU  DOUCE.


Il existe une voie moins couteuse pour le désalement de l’eau de mer que l’intervention de la chaleur.

Il s’agit de séparer les sels de l’eau, en utilisant la cryocristalisation.

Technique mal connue dans le public, mais très documentée.

Il s’agit de dessaler de la glace de mer, la salinité de la glace de mer est comprise entre 0,4% et 0,8%, bien en dessous de celle des eaux de mer, qui se situe entre 2,8% et 3,1%.

30 g pour 1 litre ou approximativement 1 000 Grammes, ou 3%.

Suivant les volumes et investissement il serait possible d’obtenir un mètre cube d’eau potable pour moins de 2 €.

Pour 2 euro, j’ai juste 9 litres d’eau potable « certifiée » en bouteilles plastique, l’eau du robinet dite potable à 5€ le mètre cube étant incapable de produire un café buvable.
Et de l’eau douce, là où je suis, ce sont des milliers de mètres cubes par heure, qui vont à la mer, et ne profitent à personne, sauf quelques uns.

Faites le calcul.

Par contre l’eau de mon robinet est recyclée et parmi les plus chères du monde 5 € le mètre cube, il faut bien enrichir les sociétés des eaux. Au passage il est illégal, d’un point de vue civilisationnel, pour une municipalité de vendre le service des eaux.


Si vous n’avez pas vu ou lu MANON DES SOURCES, lisez le roman, ici, c’est pis, dés qu’un pignouf voit une source, il l’a bouche.


Vous allez me dire, il faut de la puissance électrique !

OUI !

Bien sûr, et alors, vous pensiez que c’est gratuit ?

Vous me direz il manque aussi de moyens pour produire la puissance !

Là, il serait bon de savoir  ce qui est désirable, ce qui est possible et ce qui est impossible.

Ce qui est impossible, c’est tout de suite et sans payer, cela c’est strictement impossible.

Ce que vous pourriez considérer comme pas possible, expliquez le, il y a surement une solution et un coût.

C’est toujours pas gratuit !

RIEN N’EST JAMAIS GRATUIT SUR TERRE, VOUS LE SAVEZ.

IL EXISTE LE TROC, UN ÉCHANGE DE BIENS; SUIVANT DES MODALITÉS .

NON PAS LE COMMERCE, QUI CRÉÉ LES PÉNURIES, AUGMENTE LES PRIX ET RUINE LES PAYSANS ET OUVRIERS.

Puis, l’eau douce c’est pour la consommation humaine, pas pour les sanitaires, d’ailleurs, l’eau recyclée est elle potable ?


En tout cas elle est chère et ne fait pas un bon café.


Pendant que nous y sommes, à coté de vos usines de désalement installez des artisans et des éleveurs de poissons.


Oubliez les énergies renouvelables, sauf si il n’y a aucune centrale à moins de 100 Kms.

Les énergies renouvelables, ne sont pas des énergies, au point de vue physique il s’agit de puissance, renouvelable, faut voir, quant au coût d’achat et recyclage, c’est prohibitif.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.