S’ÉCLAIRER ET SE CHAUFFER.

SÉCURITÉ  1

Il existe la société des hommes, en groupes politiques et dans le cadre d’une civilisation (ordre politique non chaotique) et puis il existe la loi du marché et le commerce.

Si l’humain est une marchandise, et un ancien président disait : L’Homme n’est pas une marchandise, …… comme les autres ! :o) des nœuds plats sur des neurones tordus.

Si l’humain est marchandise, inutile d’aller plus loin.

Si par contre, la Sécurité vous intéresse, alors dites vous que ce qui fût fait peut être refait, en peut être mieux fait.

Je parle de ce vieux matériel, toujours à la pointe de la technologie, mais déjà vieux, ses ennuis, défauts techniques sont connus, et il est possible d’y palier.




Tiré de wiki

Comme n’importe quel autre cycle thermodynamique, le Cycle de Rankine mis en œuvre par les turbines à vapeur est inférieur au cycle de Carnot, et des améliorations ont donc été imaginées pour tendre vers celui-ci.

Ainsi, le réchauffage de l’eau, entre le condenseur et la chaudière, par de la vapeur soutirée à différents étages de la turbine, permet de faire tendre la phase de chauffage isobare vers une transformation équivalente sur le plan thermodynamique à une isotherme. L’efficacité du dispositif mais également son coût croissent avec le nombre d’étages de soutirage et d’échangeurs associés ; de ce fait, le nombre d’étages dépasse rarement sept unités. Le gain de rendement est de l’ordre de 5 %. Ce dispositif impose de plus l’installation d’un réchauffeur d’air sur la chaudière.


Juste deux exemples


Déjà nous apprenons, que le cycle de rankine est moins efficace que le cycle de Carnot.

( il y a eut des articles de ma part pour améliorer le cycle de Carnot)

Le Cycle avec soutirage est moins « SOUPLE », qu’il ne pourrait être.


SUIVANT L’ANALYSE DE LA VALEUR, UN DISPOSITIF COMPORTE DES FONCTIONS ET DES STRUCTURES.

Il apparait évident que la turbine à vapeur, surtout les plus « lourdes » celles qui développent plus de puissance, doivent être repensées, et leurs fonctions revues, ainsi aussi il faudra augmenter l’efficacité au niveau puissance effective et souplesse d’utilisation. cf voir d’autres articles sur le sujet, sur ce blog.

Même si la technologie des turbines, nous a échappé, la production de ces turbines est allé dans les mains de GE, il est possible de rendre caduque le produit de GE. Ce ne sera pas facile, en faisant une turbine différente, dans le respect d’un cahier des charges à définir, et en dépoussiérant les préjugés non techniques.



FAIRE MIEUX C’EST POSSIBLE.


Qui achètera ceci quand sera présenté à la vente un produit, apte à monter en régime en deux fois moins de temps et plus efficace en matière de puissance produite ?

Ce nouveau matériel rendra inutile les éoliennes, les plaques photovoltaïques, sauf dans des endroits isolés et à nature de secours.


S. CARVAJAL

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.