CLIP – AIR

UNE  AILE !

Polytechnique Lausanne.


Aérodynamiquement parlant, les trains d’atterissage, sont de très belles prises au vent.

Je pense plus judicieux d’integrer les trains aux carlingues éxtérieures (G/D) et augmenter la section de la carlingue centrale.








Mais mon avis me menerait à minimiser la surface de l’aile, la ramener à son minimum géomètrique: la surface d’un volume.

Ce ne serait plus un avion, mais une NEF, et suivant sa conception, apte à sortir de l’atmosphère.


SANS  AILES

ET …Les Techniques ?

Diriez vous!

Bien, il en existe, sous forme potentielles, à develloper.

Je sais il s’agit d’un nouveau champ à déffricher, et là pas moyen de compter sur l’aile pour avancer.

Il y a des indices et des articles sur le sujet, sur ce blog



S. CARVAJAL

Management Stratégique Industriel & Innovations

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.