UN POINT .

UN  POINT  MORT,  MORT !


 



Comme j’en avais parlé, après les fora, qui n’aident personne, même lorsqu’on propose de l’argent contre service rendu.

J’ai contacté un bureau d’études spécialisé, en grande bretagne, très spécialisé matériel des armèes, vieux matériels et notament les lampes à vide.

Ils ne peuvent ni modifier le schéma, ni élaborer une série de circuits imprimès, histoire de faire un produit compacte.


Un petit schéma d’un amplificateur guitare, avec deux lampes à vide, et plus personne, plus personne n’est capable d’intervenir là dessus.


Peut être sentent ils, qu’ils ne feront pas fortune avec ce projet ?




Mais ceci est la partie technologique du problème.


Il y a le reste, des tas de choses innacessibles, pas parce que cela concerne des pays lointains, la Mongolie.



NON, juste  l’île de la Réunion.


Car voyez vous, c’est bien la crise, le jugement, en fait, rien ne bouge plus nulle part, le commerce est mort lui aussi.


Tenez je cherche à acheter des plants de caféiers et noisetiers de l’île de la Réunion.

Je cherche à acheter des jeunes plants avec au moins six feuilles, avec racines nues, de Badamier, et des plants de Caféa dont Arabica, Bourbon pointu, autres même « sauvages » et une autre plante Morinda citrifolia.

Il y a des gens qui vendent des graines, mais je n’ai pas besoin de graines, je voudrais des plants, c’est possible, c’est pas une question sanitaire, c’est comme cela.

Je ne demande pas qu’on m’en fasse cadeau, un labeur mérite salaire, puis c’est mieux quand on a payè.

Non, c’est introuvable.

Je ne parle pas de graines de Pélargoniums odorants, il en existe des dizaines de variétés de parfum differents: citron, rose, etc…


https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9ranium_rosat


Ces pélargoniums, ne sont pas très jolis, mais ont l’avantage d’éloigner les moustiques, les moustiques que nous connaissons, pas les moustiques tigres.


Ma demande n’est pas pour en faire un commerce, si vous connaissez un marché international pour sept ou huit Badamiers, dîtes le, vous m’instruirez.



S.  CARVAJAL

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.