GUYANE.

LE  PASSÉ,  VOUS  LE  CONNAISSEZ.


LE  PRÉSENT,  VOUS  LE  CONNAISSEZ  AUSSI.


PARLONS, DE CE QUI N’EST PAS . . . ENCORE.


ET D’ABORD DISONS CECI, LA GUYANE C’EST1/6, UN SIXIÈME DU TERRITOIRE DE LA MÉTROPOLE.


Superficie égale à au moins douze de nos départements de métropole.



J’achète du Beure des Charentes ou de Vendèe, parfois de Normandie, j’achetai du foie gras d’oie ( auparavant, car le canard est parait il meilleur, je ne le crois pas, et ai des tas de raisons pour argumenter ) des Landes, des moules du bassin de Thau, du reblochon de Savoies.


JAMAIS, JE N’AI PU ACHETER DES BANANES, OU DES TOMATES, OU DES ANANAS, MANGUES, OU AUTRE PODUITS  « ÉXOTIQUES », POUR UN MÉTROPOLITAIN, PRODUITES EN GUYANE.


RIEN NE VIENT DE  DE GUYANE….

Une raison, est que cette terre est peu peuplèe.

C’est une raison.


Il est une autre raison.


Je veux pouvoir acheter des bananes, qui ne doivent rien aux américains, du riz qui viendrait de France (et c’est valable pour les terres froides de Métropole, il existe des riz pour terres froides, si vous imaginez qu’au Japon il fait toujours chaud..) , et ces autres fruits éxotiques hier, qui le sont restès, car il ne nous parvienent pas.

Il faut donc peupler la Guyane et il faut baisser sur place les Taxes.

Il faut produire et vendre aux pays limitrophes, des tomates, (j’y reviens, il y a une raison) des poissons, de la viande, et il faut que nous puissions acheter au moindre prix ( oui, moindre prix, car moindres taxes) tout ce qui fait défaut ici, noix d’amazonie, fleurs, fruits, etc…

Si vous êtes renseignés, vous saurez qu’il pousse peu de tomates en Guyane.

Comme disait un autre gars: Ce qui est possible se fait, ce qui est impossible se fera.

Il faut voir comment, j’ai bien un très bonne idèe, et il se trouve qu’une bonne idèe de mes gouvernements, pas tous élus par moi, on divisè par dix, le montant de ma retraite qui était déjà symbolique …………………………….. Fatalitas ?

NON  PAS !

PAS  FATALITAS !


Je suis désolè les grands et petits gars, la tomate pousse quand on lui fournit de quoi pousser, j’ai une expérience malheureuse au TOGO, où mes techniques, non pas acquises, mais obtenues sans mon accord ( ont elles bien donnè, moi j’ai rien reçu, pas même un : Merci TOUBAB, Je suis ministre, grâce à ton travail! ), il  faut dire qu’on m’avait un peu extorqué, et le pillage de ma maison ensuite quand l’experience à capoté ( pour raisons politiques, pas techniques), a fini de me convaincre.


LE  VOLEUR VOLÉ

UN BIEN MAL ACQUIS PROFITE, MAIS PAS TANT QUE CELA.


Il est donc possible, de faire pousser, tomates, poivrons, aubergines, piments, concombres etc….., comme il est déjà possible de produire en pisciculture toutes sortes de poissons, il peut s’en produire des autres, encore une fois le principe suivant: la vie avance en s’appuyant sur la vie.

St BENOIT DISAIT: LA VÉRITÉ, POUR AVANCER, S’APPUIE SUR LA  VÉRITÉ.

Je copie St BENOIT, il me pardonnera, il n’y a pas vol.


 IL N’Y A AUCNE RAISON, QUI FERAIT QUE LA GUYANE NE PARTICIPE PAS AU P.I.B., D’UN MONTANT ESTIMÉ AU MINIMUM AU DIXIÈME (au cinquième, c’est possible) DU P.I.B. ACTUEL DE LA FRANCE,  SUIVANT CE SCHÉMA.


JE DIS: DIX POUR CENT MINIMUM, DE PLUS SUR LE P.I.B..

JE DIS AUSSI : MOINS DE TAXES, SALAIRES PLUS ÉLEVÉS, ÉCOLES, COLLÉGES, FACULTÉS, INDUSTRIES, ROUTES, PORT ET AVENIR.


S. CARVAJAL

Management Stratégique

et plusieurs métiers


 SI NOUS PARLIONS DES RETRAITES DE CEUX QUI ONT COTISÉ….. (furent privés d’une part très importante de leur salaires acquit par le travail, pas offert ) SUR UN SALAIRE, QUI N’ÉTAIT PAS PHARAMINEUX, ET SANS PROTECTIONS SOCIALES SPÉCIALES, JUSTE CELLES BASIQUES, DES GENS DU « PRIVÉ ».


BIENS  PRIVÉS ?

PRIVÉS,  DE  LEURS BIENS.

La preuve 45 000 000  de Français sont dans la Misère, là actuellement.


Personne, sauf moi, ne dit mot.



Effectivement pour les ministres, tout est une île … inatteignable.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.