MANAGEMENT STRATÉGIQUE INDUSTRIEL… + ajout

APPORTER UNE SOLUTION, QUI SOIT UNE SOLUTION.

Il y a un pays sur la façade atlantique, qui est un pays producteur de pétrole, avec de belles réserves en pétrole, qui aimerait obtenir des contrats à l’export et donc fidéliser des clients. D’un autre coté, sur la même façade atlantique, il y a un pays acheteur de produits pétroliers, et actuellement pas producteur mais transformateur.


Des contacts ont  été pris, et des accords d’intentions, ont été passès, mais sans plus, trop de difficultès de parts et d’autres.


Pourtant, sans nier les effets d’un chaos voulu et bien installé sans que rien ait été fait contre ce chaos, sans nier les effets du moment, LA CRISE, le jugement, quasi impossibilité de faire … RIEN.

 

Pourtant il est encore possible d’agir.

cf  https://laliguechretienne.wordpress.com/2017/06/17/management-strategique-un-cas/

Plaçons la monnaie au début de la reflexion, c’est le lubrifiant le plus commun, et celui qu’il ne faut pas oublier, mais qu’il convient de traiter comme un moyen Économique, pas un truc financier, aborder le sujet avec une pensèe financière, c’est à dire obtenir + 25% de bénéfices par ans, cela n’existe pas, pas dans le réel.


Il y a ensuite le niveau Industriel et le niveau Partenariat, obtenir une Croissance Partagée. A ce niveau les deux partenaires doivent tomber d’accord sur un éssor commun *,  et envisager deux types de bénéfices : les contrats et leur valeurs, les acquisitions en technologies, en gros du « DUR » et De « L’INTELLIGENT ». Ici le but visè est l’équilibre de l’échange.

Comme je ne traite, que du problème en GROS, « GROSSO MODO ». Même si je possède une bonne vision du problème, je n’ai pas toutes les donnèes du problème.

Envisager la recherche d’un troisième partenaire dit Technologique, ou monter une société commune aux deux partenaires. On s’entend mieux à deux qu’à trois.

Finalement, apporter une solution Économique au pays, qui n’est pas producteur de pétrole, solution qui serait aussi une solution Physique apte à balancer les équilibres économiques et de puissance, (je ne dirais pas « énergetique »,  il s’agit de puissance).



S. CARVAJAL

*Les deux pays ont évoquè la construction d’un olèoduc..

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.