ON NE SAIT PLUS CE QU’ON LIT.

VOILA,  LE  TITRE  DE  L’ARTICLE, TEL QU’IL APPARAIT.



AMD revient à la technologie française de puces sur silicium sur isolant.



Je ne suis pas fabricant de puces, cependant; il y a dans ce titre comme une « grosse chose », qui passe pas.


J’explique, une puce, une diode, un transistor, un microprossesseur, qui contient des dizaines ou des centaines de millions de transistors, est fabriquè sur un substrat qui est au départ un isolant (il éxiste des substrats isolants à base de silicium), le futur circuit intégré lui sera imprégné, enrichi par des atomes choisis, il existe des technologies, le silicium du circuit est donc pas celui du substrat et sera transformé, passera de mauvais conduteur (isolant) en Semi Conduteur.

Donc la technologie propose des zones isolantes, passives en oxyde de Silicium ou en saphire de synthèse, dont le rôle sera de servir de support physique aux zones Semi Conductrices des circuits intégrés.

 


Le titre de l’article aurait dût être :


bla, …. bla EN Silicium, sur Isolant

en Oxyde de silicium ou saphire.

 

 


Mais voilà, on ne peut inventer des compétences qu’on ne posssède pas et en plus il y a très peu de vraie littérature scientifique, pis il y a peu de communication de technologies, ormis les foires et salons de professionnels. Ceci expliquant cela, les articles de la presse dite technique, ressemblent à des formules incantatoires.



Emprunté à wiki pour exercice d’enseignement, …

Droit de copie St Charlemagne

Sans la liberté de copier et faire copier, il n’y a plus de misison d’enseignement, possible !

l’auteur

Le mot copie, ne signifiant pas « original », ni même double, en aucun cas l’original s’appelle  » LA GROSSE », la Copie est « l’Enfant ».  Jargon loyal de Notaires.



Silicium sur isolant, ou SOI

https://fr.wikipedia.org/wiki/Silicium_sur_isolant

 

Processus SIMOX

 
Processus Smart Cut

Le silicium sur isolant (en anglais : SOI ou Silicon On Insulator) est une structure constituée d’un empilement d’une couche de silicium (de 50 nm à quelques µm d’épaisseur) sur une couche d’isolant. Cet isolant peut être du saphir (Silicon-On-Sapphire), de l’air (Silicon-On-Nothing) ou du dioxyde de silicium (SiO2).

Cette technologie est une alternative prometteuse au silicium brut dans la réalisation de transistors opérant à de hautes fréquences1. En effet, malgré son coût de développement supérieur de 10 % par rapport aux technologies classiques sur substrat massif, le gain en performance est évalué entre 20 et 35 %. Les fréquences de coupure sont supérieures à 150 GHz pour la technologie 130 nm. Avec l’utilisation de substrats fortement résistifs, les pertes sont diminuées et les performances accrues notamment au niveau du bruit micro-onde. Ainsi, les performances fréquentielles des dispositifs fabriqués sur des technologies silicium sont à revoir à la hausse. Il est généralement admis que la technologie SOI permet de gagner une génération de puce.

La technologie SOI compte plusieurs procédés industriels qui ont été développés pour réaliser un film de silicium sur une couche isolante2,3,4. Le plus ancien est le SOS ou Silicon-On-Sapphire. Depuis les années 1980, d’autres techniques ont été mises au point et sont devenues des standards industriels. Les deux principaux procédés sont le SIMOX5 et le BSOI[réf. nécessaire]. dont une technique dérivée est la technologie Smart Cut6 de la société Soitec. Ces dernières techniques de fabrication dominent actuellement le marché du SOI, notamment la technique Smart Cut qui représente environ 90 % de la production actuelle de SOI.

______________________

Car, il ne faut pas rêver la croissance d’une couche d’oxyde, par épitaxie ne date pas d’hier, ni de 1990, pas même de 1970, c’est une chose connue, même de moi.


L’article  de wiki signale deux autres techniques et donne les noms de ces techniques: SIMOX et BSIO, mais aucun article n’a été écri sur Wikipédia, à ce jour, sur ces deux techniques. Pour une raison évidente? Malheureusement évidente, ceux qui connaissent sont peu nombreux. Pour uen seconde raison évidente, il y existe une volonté de non vulgarisation ..

Je ne demande pas qu’on présente le brevet, il ne s’agit pas de cela, mais au moins de vraies informations technologiques.

Maintenir des compétences, c’est garder en activité lespersonnes possédant ces compétences. Le maintient stratégique des compétences, c’est l’aide à la transmission de ces compétences. Enfin quand on ne possède plus certaines compétences, parfois le chemin est devenu inaccessible, qu’est ce qu’une échelle sans aucun brarreaux, deux pieux !



S. CARVAJAL

T

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.