UN PEU DE FRANÇAIS ANTIQUE ET D’HISTOIRE DE L’HISTOIRE.


UNE  APOCOPE, PLEINE  DE VRAI  SENS.



APOCOPE


Une apocope, du grec apokoptein/αποκοπτειν (« retrancher »), est une modification phonétique, parfois utilisée comme figure de style, qui se caractérise par l’abréviation du mot complet, en gardant uniquement son ou ses premiers phonèmes ou syllabes (vocaliques ou consonantiques)1, par exemple « auto » pour « automobile ».

On notera que l’apocope est le processus proprement dit (dans l’exemple précédent, la chute de « -mobile ») tandis que le résultat de l’apocope (ici, « auto ») est une abréviation.

Elle correspond à un sens bien précis du mot complet lorsqu’il possède plusieurs homonymes. Cette contracture est souvent utilisée de manière familière pour simplifier le langage.

Elle peut être employée sciemment pour oraliser un discours ou pour brouiller le message dans un but esthétique particulier. Elle est proche de l’élision, de l’ellipse, et de l’abréviation et contribue à la formation de néologismes.


Écoutez et comprenez, « CRISE DES AFFAIRES », ce n’était que cela

et aujourd’hui ce n’est que cela.


UNE   CRISE   DES   AFFAIRES !


10 minute et 10 secondes


Rien de neuf, que des vieilles lunes, qui sont recyclées

et refourguées …. comme des nouveautés.



Gardez des éléments, téléchargez, cela disparaîtra, vite.


Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.