UN NOUVEL ENSEMBLE DE SÉCURITÉS. Centrale 4 TW/H. 4 Téra Watt par Heure.



LE PROJET DONT JE PARLE,

CENTRALE

« QUATRE TÉRA WATT/HEURE »,

PORTERA SURTOUT SUR  L’ARCHITECTURE DU RÉACTEUR ET LES SÉCURITÉS.



IL FAUT REPENSER LE RÉACTEUR ET SES SÉCURITÉS. PARCE QUE LES CONDITIONS DE LA GUERRE FROIDE SONT DÉPASSÉES.


ET SURTOUT PARCE QUE NOUS AVONS CONNU PLUSIEURS SOUCIS SUR LES CENTRALES ISSUES DES BUREAUX MILITAIRES.



Dans un premier temps, si l’on considere la centrale submersible (Type Akademik LOMONOSOV, Russie) que les Russes ont mis au point, une centrale sur une barge, on reconnait qu’il y a là un début de solution.


Inonder la centrale par immersion.


C’est une solution logique, en changeant de paramètres et d’architecture, plus besoin de couler la barge.



Peut on aller plus loin dans la sécurité des machines, et des gens ?


Je pense que oui.



Pour cela il faut changer l’architecture, sans intervenir sur le process. Il ne s’agit pas de travaux de physique nucléaire , mais d’installations de sécurité et d’application d’un nouveau stade de la sécurité à du matériel qui était militaire et qui par la suite est devenu civil…

Changer le réacteur pour un énorme réacteur et des services à la mesure de l’énorme projet, mais pas en conservant les cœurs tels qu’il existent. On garde la fonction et on change l’architecture.

Changer les services pour en faire une centrale réactive, adaptative.

Actuellement il se gaspille des milliers de kilo watt en maintenant éclairés à giorno des locaux du producteur d’électricité. Ce système permettait un certain écrêtage de la production.

C’était l’ancien monde et l’ancienne technologie issue du monde militaire.

Je n’ai rien contre les militaires, il faut le dire. En période de doutes des uns sur les autres? Disons que si j’ai le choix des solutions de sécurité, j’ai d’autres options, plus civiles.

Je préfère à tout cela , un écrêtage « superficiel », car la centrale sera plus réactive et adaptative que ce qui existe.  Écrêtage de puissance par électrolyse de l’eau par exemple et un stockage des gaz, après process de distillation en produits commerciaux Oxygène et Hydrogène liquéfiés.


Transformer des méga watt  par an en gaz liquéfiés et donc en produits commerciaux.






Un tel projet, si il devait se transformer en vraie centrales, la demande peut facilement être évaluées à une bonne douzaine ce jour, 22 Mars 2019.


Si la demande potentielle se transformait en contrats de coopération et de production, il faudrait procéder à une étude PLM.



Je ne procéderai pas à une étude PLM, je n’en ai pas les moyens, et je n’ai pas de responsabilités telles qu’il ne force à nourrir plusieurs milliard d’êtres humains.

Cela ne m’empêche pas de participer, chacun à son niveau, mais il m’est interdit de me dépouiller.

FAITES  VOS  MÉTIERS,  MESSIEURS !

Je ne vais pas me lancer dans une telle étude, je sais, c’est mon métier d’apprécier des technologies, je sais, que mon idée est bonne, meilleure, bien plus, que l’existant.


PLUS  DE  SÉCURITÉS.


J’ai un passè plus de douze an en industrie lourde type « Seveso II », j’ai vu des anomalies de sécurité, qui ne sont répertoriés nulle part, et d’autres que la mécanique ne connait pas, et pourtant je ne travaillai, que dans le civile, pétrole et  chimie.



A T’ON LE DROIT D’INVENTER, SI ON A PAS LA CHARGE D’INVENTER ?

C’est la question.





SUPPOSONS !

Vous vous promenez en forêt, vous trouvez un beau cèpe,  un magnifique cèpe, l’écrasez vous au sol, ou le prenez vous pour le montrer pour analyse au pharmacien ( mycologue assermenté) et finalement le mangerez vous ?


Une grosse partie de mon idée est là, c’est public, le reste est à moi, mais cela ne veut pas dire que cette invention me nourrira.




FAITES  VOS  MÉTIERS,  MESSIEURS !





S. CARVAJAL


Management  Stratégique  Industriel  &  Innovations.


Spéciale dédicace à  » XP « , qui se reconnaîtra.

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.